broderie au ruban de soie

24 mai 2012

LA BRODERIE AU RUBAN DE SOIE

La Broderie au ruban de soie

La Broderie aux rubans de soie ou broderie de faveur, est née en France au XVII° siècle. Sous le règne de LOUIS XIV, la mode vestimentaire a une importance considérable pour les gens de la noblesse. La vie mondaine et la cour sont le théâtre de parades vestimentaires. Les femmes, comme les hommes, portent à l'excès passementeries, or, dentelles et "galants" (rubans) sur les textiles les plus précieux. Le vêtement est une parure, un signe distinctif de noblesse et de pouvoir, mais aussi de rang social. En effet, la tenue vestimentaire de la bourgeoisie est également réglementée. Il est formellement interdit aux gens de la ville de porter non seulement des étoffes d'or et d'argent, mais encore broderies, piqûres, chamarrures, guipures, passements, boutons, rubans, etc... Mais cette interdiction n'est pas toujours respectée, car les grands bourgeois n'aspirent qu'à se vêtir tels les gentilhommes. Ainsi est née la broderie de faveur. Il s'agissait alors d'une ornementerie très décorative des vêtements associant rubans, perles et fils.

Posté par genevievebrod à 10:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]